Bashung

Suivant: http://catherine-o.fr/?p=493

Survoler l’océan 
Tirer un trait sur les flots 
Laisser les creux, la houle 
les sombres profondeurs
les monstres marins 

 
Mais les forêts de corail 
Mais les bateaux et leurs voiles  

Survoler l’océan 
Voguer à dos d’oiseau 
Laisser le froid des eaux 
les récifs assassins  

Mais l’odeur des embruns 
Mais la lumière de l’écume   

Survoler l’océan 
Vite, arriver juste à point 
Frôler l’équivoque
Se perdre corps et biens 

Mais le chant des pirogues 
Mais la douceur des arpèges 
Mais la couleur des lagons
Mais le froissement des oursins 
Les forêts de corail 
Les ailes des bateaux.  

14 mars 2009

Précédent: http://catherine-o.fr/?p=477
0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *