Attayaa

suivant: http://catherine-o.fr/?p=330

Marcher dans le sable à pas lents
 traverser les quartiers plein d’enfants
Le manguier nous attend
 Elle est là
 Petite ventrue bleue
sur la braise du fourneau malgache
 Les belles mains sombres
s’affairent
thé, sucre, eau, 
ça mijote
causons
ça bouillonne
attends…
mouvements lents dans la lumière d’hivernage
Les doigts saisissent l’anse
le jet doré passe
de la théière au petit verre
du petit verre à la théière
Les gosses rient et tambouillent le sable
ça mijote
wakhtaan
ça bouillotte
khaarel…
ça sent le caramel
Le jus est noir
Premier service
Amer
comme la mort.

Thé, sucre, eau,
rince et repasse
de la théière au petit verre
du petit verre à la théière
les ombres s’allongent sur les odeurs de poussière
un mouton appelle
Dans la cour, ocre, sable
enfants et femmes passent
les boubous couleur bonbons
elles rient de mon ignorance
tant à apprendre
ça mijote
wakhtaan
ça bouillotte
khaarel…
Jus brun
deuxième service
Bon
comme la vie.

Du sucre, de l’eau
rince et repasse
de la théière au verre
du verre à la théière
La nuit est là
si chaude si moite
elle feutre tout
les sons les pas,
les odeurs toujours là
miel menthe
mil bissap
Les crapauds
cacophonie
se mêlent aux voix
ça mijote
wakhtaan
ça bouillotte
khaarel
passe et repasse
Le jus ambré
mousse dans les verres
Troisième service

Doux
comme l’amour.

2008

Précédent: http://catherine-o.fr/?p=196

*Attayaa, c’est ainsi que l’on nomme le thé au Sénégal. Avec lui, on honore ses invités, ses visiteurs. Préparé avec du thé vert « Gunpowder », de la menthe et beaucoup de sucre, dans une toute petite théière en émail bleu, sa cuisson dure très longtemps, et se fait en trois services. On s’assoit autour du petit fourneau, et l’on devise le temps que dure sa préparation.

Kharel veut dire « attends », Waakhtan »: discuter, en Wolof.

Le Bissap est une boisson , infusion d’hibiscus .

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *