Refuge

Suivant: http://catherine-o.fr/?p=120

Elle porte au creux des tambours
les coups sourds et répétés
des brisures de l’amour
qui frappent la chair et la peau
de l’enfant
frappent encore au petit jour
la colère les prisons
les ratures
Elle porte au creux des tambours
les pas sur la terre noire
les pieds qui dansent et qui marchent
marchent à fleur de rivière
sur des passerelles de bois
au miroir des crépuscules
au milieu des oiseaux
trouve refuge dans les branches des eaux
dans les boucles de l’écorce
l’humidité sombre et moussue.

Puis
Un bateau.

Précédent: http://catherine-o.fr/?p=102
One Comment

One comment on "Refuge"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *