Mesa

Suivant: http://catherine-o.fr/?p=117

      A l’encre lisse des peaux qui se tendent
      quand dans la roche qui tangue
      nos corps se nouent se dénouent
      J’irai au fond des orages chercher
      la veine immense
      qui bat
      j’irai au cœur du monde chercher
      l’amour
      qui ploie
      et cette barrière d’épiderme
      infranchissable, à briser
Qu’il ne reste de nos étreintes
      que le chant puissant et pur
      cristallin
      lorsque nous serons enfin
      écorchés.

Précédent: http://catherine-o.fr/?p=99


One Comment

One comment on "Mesa"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *